Panne d’électricité : mieux vaut un SMS que guérir

Promoteur: Cliquez ici

En vertu du principe que la prévention est pour beaucoup dans la résolution des problèmes, RTE et EDF ont mis au point un dispositif d’alerte de leurs abonnés lorsque des pannes d’électricité sont à craindre sur des réseaux surchargés, notamment en hiver. Mais il faut plusieurs dizaines de millies d’adhérents au service, gratuit, pour qu’il serve à quelque chose.

Il faudra 100 000 adhérents au service Ouest EcoWatt pour faire baisser la consommation en Bretagne d’environ 2,5%. C’est le président du directoire de RTE, le gestionnaire du réseau d’électricité exploité par EDF, qui l’affirme: cela suffirait sans doute à limiter les risques de panne géante – comme celles que connaissent régulièrement certaines régions américaines, en particulier la Californie – sur une région qui a la particularité de ne produire que 7% de sa consommation électrique.

Le principe, simple, consiste à demander aux clients d’EDF de s’enregistrer sur le site internet et d’y laisser un numéro de portable (pour l’envoi de SMS) ou un email. Ces informations permettent de les avertir en cas de risque de saturation du réseau, suivant une codification classique (vert – orange – rouge) et de leur demander éventuellement de limiter leur consommation durant les plages sensibles (17 h – 20 h).

Le site a aussi pour vocation d’aider les usagers à adopter de bonnes attitudes pour baisser leur consommation et donc leur facture. EcoWatt promet ainsi des économies de plusieurs centaines d’euros. Mais deux problèmes restent à résoudre. D’abord la lisibilité de ces économies est souvent perturbée par des variations climatiques : il serait sans doute décisif de véritablement doter les usagers de compteurs suffisamment intelligents pour les aider à gérer leurs équipements avec une stratégie de type « que se passe-t-il pour mon porte-monnaie quand j’éteins cet ordinateur ou cette ampoule ». Ensuite, concernant les risques de saturation, il y a probablement un seuil critique à atteindre pour que les effets d’une alerte se fassent sentir. Or pour l’instant, à peine 2000 clients d’EDF se sont abonnés au service EcoWatt.